En cette période de fête, je me suis dis qu'il serait peut être aproprié de parler "régime". Car qui dit fêtes, dit forcément bons plats en famille et kilos en trop...

Je suis une jeune femme, un peu ronde depuis mon accouchement. Mes kilos sont là et j'ai tenté de les perdres avec différents régimes. Il faut que je précise que je suis de nature "fausse calme". Quand je stress ou que je suis préoccupée, j'ai tendance à jetter mon dévolu sur tout et surtout n'importe quoi. Je suis du genre aussi impatience, c'est à dire que je veux des résultats de suite! Et surtout, malheureusement, j'ai un apport génétique en ma défaveur. Avec tous cela, je viens vous faire part de mes expériences.

La première méthode que j'ai testé et finallement adopté depuis maintenant l'âge de 15ans, c'est de ne plus manger aprés 18h. C'est à dire que je prends un petit déjeuner bien équilibré avec, s'il le faut une petite folie sans complexe. Puis quatre heures aprés un déjeuner et vers 16h-17h un petit encas léger. Cela ne me permet pas de perdre des kilos mais au moins de ne pas en prendre. C'est un rythme que j'ai opté...mais bien sur, ne marche pas toujours en cas d'invitation ou imprévu de ce genre...

La deuxième méthode s'appelle le jeune thérapeutique. A l'aide de ce livre j'ai pu découvrir une méthode purifiante et saine. Elle n'est pas aisée d'appliquer mais comme je suis de nature curieuse et téméraire, je me suis lancée le défi! Une semaine sans manger! W.A.O.U.H! c'est vraiment énorme! Alors oui, le premier jour, c'est juste atroce! Tel Ulysse tourmenté par le chant des sirènes, la nourriture m'obsédait comme jamais elle ne m'a obsédé! On se sent seul, abandonné, faible. On a froid, des maux de tête terrible...Bref rien d'encourageant me diriez vous! Mais à l'aide du livre et de la bonne volonté, on se rend vite compte que mettre l'appêtit de côté permet à l'organisme de s'occupé du reste du corps, de se purifier des toxines et d'être plus dynamique. J'avoue que je l'ai renouvelé deux fois, et je trouve que 5 jours sont suportables et bénéfiques mais je ne saurais encore faire plus long.